Fabien DUMAITRE

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Des épreuves de sa vie et de sa volonté à chaque fois de rebondir, le Corrézien Fabien Dumaître fait des livres.

Le nouveau, Sombres destins (Les éditions Sydney Laurent), est un recueil de nouvelles ; une forme qu'il a déjà explorée à plusieurs reprises et qui sied à son écriture « intuitive et fouillée », à ses personnages bien trempés, à son goût pour le suspense et à son plaisir du « twist final ».

Sur fond de hard rock des années 80, les textes de ce recueil mêlent le fantastique et le drame, avec une note toujours de réel. « J'aime bien étudier la psychologie liée à la peur et les situations extrêmes. Mes écrits sont un peu torturés, on sent un certain mal-être. L'écriture est une sorte d'exutoire », reconnaît Fabien Dumaître.

Amateur de littérature fantastique, « je baigne depuis toujours dans l'univers de Stephen King et Dean Koontz. » Ça tombe bien : la Foire du livre, où il sera présent pour la première fois, rendra hommage au maître de l'angoisse ! Un plaisir littéraire de plus pour celui qui se réjouit, avec Sombres destins, d'être « sur un bon cheminement. »


Blandine Hutin-Mercier


Le Corrézien, Fabien Dumaître vient de publier un recueil de nouvelles



Fabien Dumaitre sort son premier livre, un recueil de nouvelles « Noir ».? - photo : christelle bouyoux

Dans son premier livre, Fabien Dumaître nous propose douze nouvelles sombres, à mi-chemin entre l’horreur et le fantastique.

Ses maîtres d'écriture s'appellent Stephen King et Dean Koontz. Tulliste de naissance, domicilié à Brive, Fabien Dumaitre vient de publier son premier livre, « Noir » aux éditions « Les sentiers du livre ». « Noir », comme ses douze nouvelles qui mêlent habilement le réel et l'irréel, l'épouvante et le fantastique, la science-fiction et la terreur. Au fil des pages, Fabien Dumaitre nous emmène dans les catacombes de l'abbatiale Saint-Martin de Brive où se passent des choses pas très catholiques, il nous fait vivre les derniers moments sur Terre, avant la collision de celle-ci avec un astéroïde géant, nous embarque en Roumanie en compagnie d'une jeune femme séduisante et vampire… « Âmes insensibles, esprits manichéens, cet ouvrage est pour vous, plein de malice, de démence et d'innocence à la fois » dit dans sa préface l'écrivain, Philippe Garcia.

« Noir » porte les stigmates d'une existence cabossée. À l'âge de 17 ans, alors qu'il était en BEP de maintenance de systèmes automatisés, Fabien Dumaître quitte le lycée pour poursuivre son rêve de guitariste de rock. Il joue dans plusieurs groupes, avant d'intégrer « Arsenic », un groupe de métal, pour lequel il écrit des textes en anglais. Avec cette formation il sort un CD, un vidéo-clip et des démos. Tout s'arrête en 1997, après l'assassinat du chanteur du groupe. Pour Fabien Dumaitre, s'ensuit un parcours de vie tortueux, mais riche.

Exorciser ses maux

« Un jour, j'ai commencé un roman, mais au bout de 40 pages, il m'était impossible de continuer. J'en ai extrait un chapitre et j'ai réussi à en faire une nouvelle. D'autres ont suivi. »

Écrire est pour Fabien Dumaitre une manière d'exorciser ses maux, mais aussi dénoncer les tares d'une société hypocrite et pleine de préjugés. D'ailleurs, il s'est déjà attelé à l'écriture de son prochain livre, un roman « Outrage » qui se passe aux États-Unis, où la route de quelques flics trop zélés et racistes croise celle d'un couple mixte. Avec « Noir », Fabien Dumaitre a gagné le concours du site welovewords. Dans un tout autre registre, il a également été remarqué par la plus ancienne librairie érotique parisienne et la maison d'édition « la Musardine » qui publiera en septembre une de ses nouvelles hot dans son recueil « Osez 20 histoires de sexe sur Internet ».

Dragan Pérovic